Wealthsimple est un tout nouveau genre de service de placement. Ce billet est le plus récent de notre série Modes d’emploi, dans laquelle nous partageons nos judicieux conseils sur le monde des finances.

Ah! le bonus, cette chose magique. Parfois, il est attendu : c’est le genre de chèque sur lequel on compte, qui vient souvent avec beaucoup de zéros. Wall Street est bien connu pour en remettre. Parfois, c’est une surprise. Peut-être avez-vous fait un travail exceptionnel cette année ou la compagnie a connu une très bonne année et vos patrons sont assez smatts pour partager les profits. La chose à garder en tête est qu’un bonus est comme tout autre montant d’argent que vous recevez. Par conséquent, la meilleure stratégie pour votre bonus sera la même que pour un gros cadeau de Noël ou le petit héritage d’une grand-tante. (Et vice-versa. Nos conseils pour les héritiers de grand-tantes sont les mêmes que pour les bénéficiaires de bonus sur Wall Street.)

Et non, ce conseil n’est pas : « Ça t’irait bien, une Tesla. »

Pour nous aider à créer ce guide pour les bonus (et autres cadeaux de la vie), nous avons parlé à deux experts financiers : Andrea Coombes, spécialiste en investissement et en retraite pour NerdWallet, qui a passé 16 ans à aider les gens à mieux gérer leur argent; et Michael Allen, gestionnaire de portefeuille chez nous, qui contribue à bâtir les stratégies financières des clients Wealthsimple.

La première règle? « Si vous recevez un bonus cette année, la chose la plus importante à faire est de le sortir de votre compte chèque », recommande Andrea Coombes. Sans quoi, non seulement il ne vous rapportera rien, mais « c’est le meilleur moyen de le faire disparaître sans même vous en rendre compte ». Ensuite? Voici la marche à suivre en cinq étapes.

No. 1 Remboursez vos dettes avec intérêts

Si vous payez un taux d’intérêt dans les deux chiffres sur quoi que ce soit, les cartes de crédit ont souvent des taux supérieurs à 18 %, et certaines peuvent être plus voraces, utilisez votre bonus pour réduire votre dette. Votre priorité devrait toujours être d’éliminer toute dette ayant « un taux d’intérêt plus élevé que ce que cet argent pourrait vous rapporter ailleurs », explique Mme Coombes.

Le rendement historique à long terme du marché boursier est d’environ 7,5 %. Michael Allen, lui, conseille aux clients de Wealthsimple de rembourser toute dette ayant un taux d’intérêt de plus de 5 %.

Ayez aussi un œil sur votre dette globale! « Nous recommandons à nos clients de maintenir leur coefficient d’endettement (la dette par rapport au revenu) en dessous de 2,5 : 1, indique M. Allen. Multipliez votre revenu par 2,5. Si le résultat est plus petit que le montant que vous devez, vous feriez probablement mieux de le rembourser. »

No. 2 Établissez un fonds d’urgence

Michael Allen conseille de conserver un montant équivalent entre trois et six mois de dépenses dans un fonds d’urgence. Ainsi, si vous perdez votre emploi ou ne pouvez plus travailler pour quelque raison que ce soit, vous serez plus tranquille. Une autre bonne idée, ajoute Andrea Coombes, est de garder un peu d’argent de côté pour les dépenses imprévues (votre transmission lâche, votre toit se prend pour une passoire, un arbre tombe sur le cockpit de votre hélicoptère). De cette façon, vous ne vous endetterez pas (à taux élevé) pour y faire face. « Ces dépenses ponctuelles vont assurément se présenter, mais elles ne sont pas nécessairement incluses dans votre budget mensuel. »

Où devriez-vous garder cette réserve d’urgence? Michael Allen conseille de la séparer de l’argent que vous utilisez pour vos dépenses courantes. Un compte d’épargne ou du marché monétaire est tout indiqué.

No. 3 Faites des placements à long terme

« C’est difficile pour les gens, particulièrement pour les plus jeunes, de penser à la retraite, admet Mme Coombes. Ça semble tellement loin de nous! Mais les jeunes adultes ont un actif incroyable en leur possession : le temps. Leur argent a du temps pour fructifier. »

Par où commencer? La première chose à faire est de maximiser vos comptes de retraite comportant des bénéfices fiscaux, comme votre régime de retraite, votre REER ou votre CELI.

Si vous y avez déjà cotisé le maximum, ouvrez alors un compte de placement personnel.

No. 4. Réduisez votre facture d’impôts

Recevoir un bonus implique de payer l’impôt sur ce bonus. La meilleure manière d’alléger ce fardeau, pour beaucoup de gens, est de l’investir dans leur régime de retraite ou leur REER. Chaque dollar cotisé à votre REER est déduit de votre revenu imposable. Si vous vous demandez quoi faire exactement, nous pouvons vous aider.

No. 5 Dépensez-le! Peut-être sur quelque chose qui ne perd pas de valeur…

Comme le rappelle Andrea Coombes : « Un bonus, c’est un beau cadeau. Il se peut que vous ayez envie de l’utiliser pour vous faire plaisir. » Après tout, l’argent devrait servir à profiter de la vie. Même les gestionnaires de portefeuille savent ça. Michael Allen de Wealthsimple y va de cette suggestion : si vous n’avez pas de dettes avec des intérêts élevés ni de grosses dépenses à l’horizon, comme une mise de fonds sur une maison ou un congé parental, consacrez 15 à 20 % de votre bonus sur une dépense agréable. Ce peut être une escapade d’un weekend, un nouveau sac à main, une paire de jeans — tout dépend du montant.

Ou encore, savez-vous ce qui fait vraiment plaisir? Un portefeuille socialement responsable! Ça fait fureur dans les partys. Surtout si vous faites le party avec les gestionnaires de portefeuille de Wealthsimple. Ce que vous devriez vraiment faire, parce qu’ils sont incroyables sur un plancher de danse.

Avec Wealthsimple, l’investissement devient simple et abordable.