Wealthsimple est un tout nouveau genre de service de placement. Ce billet est le plus récent de notre série Modes d’emploi dans laquelle nous partageons nos judicieux conseils sur le monde des finances.

Qu’il est dur d’épargner lorsqu’il y a tant de belles choses à acheter! Tant de raisons de ne pas placer d’argent ce mois-ci! Néanmoins, à moins d’être un gestionnaire de fonds d’investissement ou l’héritier de l’inventeur du rasoir de poils de nez, vous devrez trouver un moyen de le faire. Et si vous prévoyez attendre d’être plus vieux pour commencer, vous n’avez pas compris le concept de l’intérêt composé ni le fait qu’il vaut mieux épargner de petits montants maintenant que de gros montants plus tard.

Il existe cependant des moyens de vous faciliter la tâche. Nous avons parlé à Hersh Shefrin, expert en finance comportementale et professeur à l’École des affaires Leavey de l’Université Santa Clara, qui nous a partagé cinq trucs pour épargner même quand on pense en être incapable.

No. 1 : Cette chose qu’on appelle les « rôles externes »

« Les gens sont intrinsèquement vulnérables aux problèmes d’autocontrôle, explique l’expert. Le désir de gratification immédiate dépasse souvent le besoin de planifier à long terme. La manière la plus efficace de gérer cela est de faire appel à des rôles externes. » Oui, acheter une bonne bouteille de rye est pas mal plus excitant que de virer 47 $ dans votre compte de retraite. Si vous avez à choisir d’épargner ou non, il y a de bonnes chances que vous flanchiez. En fait, vous devez constamment résister aux tentations : le popcorn au cinéma, un fidget spinner, une souffleuse à neige en rabais au mois de juillet.

La solution pour rester sur la bonne voie? Arrangez-vous pour ne pas devoir prendre la décision de mettre de l’argent de côté. Par exemple, si votre employeur prélève automatiquement une cotisation de retraite de votre salaire, vous n’avez plus à y penser. Votre employeur joue un rôle externe. Vous ne voyez même pas l’argent, donc vous ne pensez pas à le dépenser.

Il y a toutefois un piège. Ceux qui veulent votre argent connaissent aussi le pouvoir des rôles externes. Les services d’inscription en ligne, les fournisseurs de téléphonie cellulaire, le gym Beaux Biceps : ils vivent tous de l’argent qu’ils vous prélèvent à chaque mois/semaine/nanoseconde, alors que vous n’y portez plus attention. C’est là que certains de nos outils de budgétisation favoris peuvent être utiles. En voici un autre que nous recommandons spécifiquement pour ça : Trim. Trim détecte les dépenses automatiques récurrentes et les affiche au même endroit afin que vous décidiez si vous avez vraiment besoin de Tidal, Apple Music, et Spotify.

No. 2 : La magie des prélèvements automatiques

Ne comptez pas que sur votre employeur. Soyez votre propre rôle externe. Établissez un virement automatique de votre banque vers le gestionnaire de placement de votre choix (selon nous, vous devriez en essayer un à frais incroyablement minimes, basé sur des recherches nobélisées comme, hum, Wealthsimple). Le fait de voir grossir le montant dans votre compte de placement est très satisfaisant, assez pour vous donner envie d’économiser encore plus.

Le truc, par contre, est de choisir un montant réaliste. Si vous devez constamment tricher et retirer de l’argent de vos placements, cela peut ruiner tout votre renforcement positif. Souvenez-vous que vous ne constituez pas une caisse noire que vous pouvez utiliser au besoin! Fixez un montant cible et un objectif (comme l’achat d’une maison) et n’utilisez cet argent pour rien d’autre.

No. 3 : Payez toujours comptant

C’est une bonne façon de rendre les dépenses plus douloureuses. Le fait de payer en espèces et de voir vos réserves s’amenuiser n’est pas très amusant. M. Shefrin conseille aussi de retirer de gros billets et de toujours payer avec le plus gros billet dans votre portefeuille. « Cela vous force à vous demander si vous voulez vraiment casser un billet de cent dollars pour une dépense donnée. Cela devient une façon d’économiser : en coupant dans vos dépenses plutôt qu’en vous défaisant volontairement d’une partie de votre argent. »

Savez-vous pourquoi les casinos utilisent des jetons et pourquoi le prix d’une bouteille à 110 $ dans un grand restaurant est écrit « cent dix »? Pour vous faire oublier que vous dépensez de l’argent. Donc, rappelez-le-vous et rendez ça difficile.

No. 4 : Prenez l’habitude de mettre de côté un peu de cet argent

Il est maintenant temps de joindre l’utile à l’agréable. « Lorsque vous payez en argent et qu’on vous remet 5 $ ou moins en monnaie, dit M. Shefrin, mettez la monnaie dans une tirelire et accumulez-la. Après un mois, allez déposer ce montant. Ça, c’est plaisant! » Ce ne sera évidemment pas suffisant pour vous payer une villa en Toscane pour votre retraite anticipée. Toutefois, vous serez surpris de la vitesse à laquelle l’argent va s’accumuler et, comme mentionné plus haut, voir ce montant grossir dans votre compte vous motivera à vouloir épargner davantage.

Si vous préférez les cartes de crédit (et refusez de suivre le truc no. 3), utilisez Digit. Cette application arrondit le prix de vos achats et transfère le « change » de votre compte chèque.

No. 5 : Faites de l’épargne un jeu

Ça peut sembler ridicule, mais ne fermez pas l’onglet tout de suite. Après tout, M. Shefrin est l’un des plus grands experts au monde en finance comportementale.

« Le jeu active la zone de la récompense de votre cerveau, explique le professeur. Si c’est le centre de récompense qui détermine votre comportement, et non la peur, il y a de bonnes chances que vous passiez à l’action. »

Une manière facile d’y arriver est de vous fixer un objectif réaliste à épargner chaque trimestre. Quand vous atteignez cet objectif, récompensez-vous en vous offrant une belle sortie ou une paire de jeans ridiculement chère que vous désirez depuis des mois.

« Assurez-vous simplement de structurer le jeu afin qu’il soit possible de gagner. Vous devrez aussi être sévère avec vous-même. Pas d’épargne, pas de récompense, que ce soit un repas au resto, ou une activité amusante que vous aviez prévue pour le weekend, ou quoi que ce soit d’agréable, prévient M. Shefrin. Les gens réagissent bien aux environnements ludiques. »

Finalement, assurez-vous évidemment d’investir judicieusement tout cet argent économisé.

Avec Wealthsimple, l’investissement devient simple et abordable.